Améliorez votre SEO en créant un cocon sémantique et templates optimisés

En général, une page web est une suite de lignes de code HTML qui sont traduites par les navigateurs internet à partir d’un PC ou d’un périphérique mobile (tablette ou téléphone). Pourtant, il est à noter qu’il existe certaines enceintes connectées, comme Google Home, qui fonctionnent autrement. Pour établir ce code HTML, il faut un template de pages. C’est ce que proposent les célèbres thèmes WordPress, Prestashop, Magento …

Petit à petit, on a bafoué les bonnes pratiques SEO (pages à contenus pertinents, reliées par des liens, placées dans des répertoires…). Bref, des pages à la fois simples, efficaces et faciles à comprendre. Les sites d’aujourd’hui sont truffés de footers super riches, de footbars, d’une multitude de liens emmenant on ne sait pas où, de mégamenus … C’est lourd et en plus, c’est lent. Sachez que moins votre site est optimisé, moins il sera référencé. Pour ce faire, il faut mettre en place un bon template de pages pour avoir un bon cocon sémantique.

Quels sont les critères d’un bon template de pages ?

Un bon template de pages est avant tout un template bien nettoyé. Vous devez enlever tous les éléments perturbateurs (menu, footers, liens …). Le but, c’est d’obtenir un site extrêmement léger, exempt de tous parasites en termes de contenu et de lien. Le visiteur ne se sentira pas prisonnier dans votre page. Nombreux sont les sites qui ont connu de nettes améliorations en adoptant cette méthode.

Un bon template peut également s’agir d’un template qui conserve tous ces éléments dits perturbateurs. Pourtant, il faut qu’il n’y ait aucune conséquence sur son efficacité.

Un bon template garde en entier ou en partie ces éléments jugés parfois utiles pour les utilisateurs en les cachant aux robots des moteurs de recherche. Pour ce faire, le cloaking est une technique efficace. Il consiste à présenter deux pages différentes aux robots de Google et aux internautes. Il est utilisé par nombreux développeurs de site, notamment pour les forums et les sites marchands comme Fnac ou Cdiscount. Attention, l’usage de façon malhonnête du cloaking peut être repéré et sanctionné.

Template de pages, pourquoi ?

Pour comprendre l’enjeu des templates de pages, il faut savoir avant tout, les utilités des pages de cocons.

Les pages de cocons servent en général à pousser les pages commerciales d’un site afin de mieux les placer dans les moteurs de recherche. Elles se doivent d’être, dans la mesure du possible, facilement crawlables et indexables par Google et ses robots. Leurs contenus doivent être originaux, intéressants et répondant aux attentes des visiteurs.

Les cocons sémantiques, ramènent des visiteurs, voire des acheteurs. Pourtant, aller tout de suite à la vente n’est pas très conseillé. Il est plus judicieux d’étudier les finalités ou le design des pages de cocons…Ont-elles besoin des boutons Call To Action ? Elles doivent en principe renseigner, rassurer et répondre à une question qui est rarement d’ordre commercial. Mais cela n’empêche l’existence des pages de cocons commerciales.

Si l’écart entre la longueur du contenu de la page et le nombre de ligne de son code HTML est trop grand, c’est qu’il y a trop de choses inutiles qui polluent son côté sémantique. Pour éviter cela, il faut avoir un bon template de pages.

Le Call To Action

On peut distinguer différentes sortes de Call To Action selon le type de pages :

Pour les pages informatives, il est conseillé de proposer un bonus gratuit (une vidéo, e-book, un comparatif …) en guise de Call To Action. Selon votre stratégie, vous pouvez par la suite contacter ces sites dans le cadre d’une démarche commerciale ou non.

Pour les pages à vocation commerciale, quant à elles, il faut proposer avec tact une offre ou un produit clé que le visiteur aura du mal à refuser.

Et pourquoi pas des pages de template neuroergonomisées ? L’objectif de la neuroergonomie, c’est de garder le visiteur sur le site le plus longtemps possible. Sachez qu’un clic sur le bouton Call To Action améliore le taux de transformation et le positionnement d’une page sur Google. Cela augmente par la même occasion la rentabilité de son cocon.

Quelques conseils pour réussir votre template de pages

Puisqu’une page web est censée disposer d’un nom ou d’une extension .php, .html …, terminer son nom par un slash qui indique un répertoire est vivement déconseillé.

En ce qui concerne les en-têtes de protocole http, les plus recommandées sont Cache-control et expire.

Pour le code, il vaut mieux utiliser les url absolues plutôt que les relatives pour une optimisation d’accessibilité pour Google.

Afin de comprendre ce qui se passe entre votre site et les robots de Google, n’hésitez pas à mettre en place l’analyse de vos logs serveur