Growth Hacking en SEO

Growth hacking en SEO

Growth Hacking en SEO : Maximiser le Trafic et les Revenus dans le Respect des Règles

Le growth hacking en SEO implique généralement une mentalité de « penser en dehors des sentiers battus » et nécessite une compréhension profonde des tendances actuelles de recherche, des mises à jour d’algorithme, et du comportement de l’utilisateur. L’objectif principal est de générer une croissance rapide en attirant plus de trafic qualifié, augmentant ainsi les conversions et, en fin de compte, stimulant les revenus.

Cependant, il est crucial que les growth hackers en SEO respectent les directives des webmasters établies par les moteurs de recherche pour éviter les pénalités associées aux techniques de « black hat SEO« , qui sont des méthodes déloyales ou contraires aux directives de ces plateformes.

Le Growth Hacking : Catalyseur de Croissance Rapide et Innovante pour les Startups

Le « growth hacking » est une stratégie innovante et souvent non conventionnelle utilisée principalement par les startups pour stimuler rapidement leur croissance. Popularisé par des succès comme Airbnb et conceptualisé par Sean Ellis, cette approche combine des techniques de marketing traditionnelles et digitales, la créativité, et l’analyse de données pour acquérir et fidéliser des clients, souvent avec des budgets limités.

Bien que certaines méthodes puissent flirter avec les limites de la légalité, l’objectif est d’opérer dans les marges autorisées pour réaliser une croissance significative en un temps record, en s’appuyant sur divers outils et astuces, y compris l’automatisation et la programmation. Contrairement aux marketeurs traditionnels, les growth hackers se focalisent exclusivement sur des stratégies qui contribuent directement à la croissance rapide et durable de l’entreprise.

3 différents types de growth hacking

Le growth hacking est divisé en trois catégories principales selon leur conformité légale et éthique :

White Hat Growth Hacking :

Comprend des techniques entièrement légales et éthiques, souvent associées à des stratégies de marketing de contenu et de référencement naturel.

Met l’accent sur la création de contenus de qualité (textes, vidéos, visuels) et leur diffusion via des canaux respectables comme les réseaux sociaux ou des sites de partage de contenu renommés pour attirer et engager l’audience.

Utilise des outils d’automatisation acceptés et des tests pour optimiser la performance, comme Hotjar pour analyser la concurrence.

Grey Hat Growth Hacking :

Opère dans une zone grise, où les techniques utilisées sont légales mais peuvent être perçues comme discutables ou non conventionnelles.

Emploie des méthodes telles que le cold e-mailing, le masquage temporaire des cookies de reciblage, et l’insertion délibérée d’« erreurs humaines » dans les e-mails pour augmenter le taux de conversion.

Peut inclure le scraping de données pour le BtoB, l’utilisation de faux profils sur les réseaux sociaux, ou la présentation de produits neufs sur des sites de vente d’occasion.

Black Hat Growth Hacking :

Ils utilisent des techniques illégales ou immorales, telles que le spamming, le détournement de trafic, l’acquisition illégale de plug-ins, ou le vol de contenu et de données.

Ces pratiques peuvent entraîner des sanctions judiciaires et sont souvent réprimées par la loi, étant donné qu’elles impliquent la tromperie et la manipulation à l’encontre des utilisateurs et d’autres entreprises.

Chaque type de growth hacking a ses propres risques et récompenses, et il est crucial pour les entreprises de choisir des stratégies alignées sur leurs valeurs, leurs objectifs, et les lois en vigueur.

Growth driven design

Growth driven design pour la refonte site web SEO

La refonte de site web est un investissement à part entière pour les dirigeants d’entreprise. En effet, elle implique le déploiement de différentes ressources, que ce soit en temps ou en argent. Elle s’accompagne également de changements importants au niveau de l’organisation, puisque l’ancienne version du site est suspendue pendant toute la durée du projet.

Pourtant, il s’agit d’une étape indissociable de l’inbound marketing, surtout pour générer des leads qualifiés. Opposé à l’approche traditionnelle, le growth driven design se fait sur une courte durée et offre des résultats plus performants.

Qu’est-ce que le growth driven design ?

Le growth driven design ou GDD permet de développer et d’optimiser des sites internet en toute facilité. Contrairement au webdesign traditionnel, cette méthode itérative présente moins de risques. En d’autres termes, le GDD est une approche d’amélioration et de lancement rapide d’un site web à partir des objectifs de l’équipe. Cette méthode est similaire à l’approche AGILE, qui privilégie un développement par cycles courts et itératifs permettant ainsi de minimiser les risques liés au design web traditionnel.

Il repose sur différentes sortes de données, notamment le comportement des visiteurs du site, les exigences de l’algorithme Google ou encore les dernières innovations en matière de webdesign. Il prend également en compte les stratégies mises en place par les équipes marketing.

Le fonctionnement du Growth Driven design

Pour lancer un site par la méthode GDD, il faudra suivre deux étapes importantes.

Définir la stratégie

Tout projet de refonte de site doit commencer par une analyse des buyer personas. Cela vous permettra de déterminer le type de client que vous souhaitez attirer à travers votre site. Cette étape vous permettra de comprendre les besoins et les attentes des internautes.

Par la suite, vous devez réaliser un audit. Il s’agit d’analyser les données analytiques de votre site afin de comprendre différents paramètres : comment vos potentiels prospects arrivent-ils sur votre site ? Comment interagissent-ils avec vos pages web ? Pourquoi quittent-ils votre site ? Vous pouvez également prendre en compte les retours des utilisateurs (motivations, blocages, etc.).

Il faudra également faire le point sur les fonctionnalités que vous souhaitez mettre en place sur votre site. Notez les changements que vous voulez y apporter : menus de navigation, structure globale, onglets, boutons CTA, etc.

A l’issue de cette étape, vous pourrez procéder à un lancement rapide d’une première version du site. Par ailleurs, vous devez vérifier les critères suivants :

Développer le site de manière itératif et optimiser le contenu

Vous devez placer les visiteurs de votre site au cœur de votre stratégie marketing. Chaque changement prévu doit prendre en compte l’impact sur les utilisateurs. C’est pourquoi il est important de collecter des données statistiques pour une analyse complète. Celle-ci vous permettra de trouver les points à optimiser.

Le GDD veille à ce que chacune de vos pages soit parfaitement performante et puisse générer des leads. Il est tout à fait complémentaire à votre stratégie d’inbound marketing.

Guest blogging ou blog invité

guest blogging ou blog invité pour le référencement naturel

Le principe du guest blogging est de rédiger un article pour une nouvelle audience afin de créer des backlinks de qualité et de faire connaître votre site internet. En d’autres termes, il s’agit d’une technique d’animation de blog, essentielle dans une stratégie de SEO et content marketing.

Guest blogging définition

Le blog invité ou guest blogging est une pratique très courante dans le monde de la blogosphère. Faire du guest blogging, c’est créer un contenu de qualité afin de le publier sur un site externe, également appelé site hôte. En règle générale, celui-ci doit avoir un rapport thématique sur les produits ou les services que vous proposez. Le guest blogging est basé sur une relation gagnant gagnant ou encore une relation de réciprocité.

Le guest blog Posting peut se présenter sous deux formes différentes :

  • Vous pouvez inviter un auteur à rédiger sur votre site. Les articles publiés sur celui-ci sont appelés articles invités;
  • Vous pouvez également publier un article invité sur un blog partenaire.

Les articles invités doivent respecter la ligne éditoriale du site hôte.

Les avantages du guest blogging

Le guest blogging offre des avantages, tant au blogueur invité qu’au site hôte. Cela peut vous aider à atteindre un nouveau public et à obtenir plus de trafic sur votre site Web. Ce dernier profite d’un gain de temps considérable. En revanche, celui qui rédige les articles invités peut obtenir des liens de qualité vers son site, ce qui est un excellent point pour le SEO. En effet, les articles publiés sur le site hôte contiennent un lien externe vers votre site. Cela permet également à votre site de générer des leads qualifiés.

Pour faire du Guest blog posting de qualité, vous devez prendre en compte quelques paramètres :

  • Choisir des plateformes de guest blogging. Consultez les moteurs de recherche ou encore les réseaux sociaux pour trouver le site le mieux adapté ;
  • Miser sur des sites d’autorité et abordant les mêmes thématiques de le vôtre ;
  • Rédiger du contenu à forte valeur ajoutée (mots-clés pertinents, informations pertinentes, etc.). Un format de 1 500 à 3 000 mots sera parfait.

Conseils pour trouver un blog hôte

  • Définissez vos objectifs : Avant de commencer à chercher un blog hôte, déterminez clairement les raisons pour lesquelles vous voulez publier un billet invité. Cela peut inclure l’amélioration de votre visibilité en ligne, la construction de liens de qualité, l’acquisition de nouveaux clients, etc.
  • Recherchez des blogs thématiques pertinents : Utilisez des moteurs de recherche pour trouver des blogs qui correspondent à votre secteur d’activité ou à votre niche. Assurez-vous que les blogs que vous trouvez ont une audience engagée et que les articles publiés sont de qualité.
  • Évaluez la qualité du blog : Une fois que vous avez trouvé un blog potentiel, examinez soigneusement le contenu, la mise en page et le nombre de commentaires pour déterminer la qualité du blog. Assurez-vous également que les articles publiés sont récents et pertinents pour votre niche. Enfin évaluez le Trust Flow, PageRank et l’autorité avec des outils comme Majestic. 
  • Vérifiez les politiques de publication : Assurez-vous que le blog que vous avez sélectionné accepte les billets invités et que les politiques de publication sont claires et favorables.

En conclusion, le blog invité est une stratégie de marketing de contenu très efficace qui peut apporter de nombreux avantages à votre entreprise. En écrivant des articles pour des blogs pertinents pour votre niche, vous pouvez partager votre expertise avec un public plus large, augmenter le trafic vers votre site Web et renforcer votre autorité en ligne.

De plus, en établissant des relations avec d’autres blogueurs et professionnels de votre secteur, vous pouvez ouvrir la porte à de nouvelles opportunités de collaboration. En somme, le blog invité est un investissement précieux pour votre stratégie de marketing numérique et mérite d’être envisagé sérieusement

Google Shopping

définition google shopping

Le commerce en ligne est une réponse aux nouveaux modes de consommation et aux habitudes de vie des temps modernes. Au cours du trimestre précédent, l’univers de l’e-commerce a connu une véritable expansion avec un taux de croissance de 16,8 %. Face à ce succès, les propriétaires de plateforme de vente doivent redoubler d’effort pour se démarquer de la concurrence. Pour une meilleure visibilité, vendez vos produits sur Google shopping ! Il s’agit d’une aide google permettant aux E-commerce de créer une campagne dans les meilleures conditions.

Que signifie Google Shopping ?

Google Shopping est un agrégateur de données qui collecte des informations sur les prix auprès de tous les vendeurs sur la toile permettant ainsi de comparer les prix des produits sur Google. Il s’affiche directement sur le moteur de recherche et propose des annonces produits en fonction des termes de recherche des internautes. Contrairement à un site de vente en ligne comme Amazon, Google Shopping ne propose pas de la vente directe.

En parcourant l’onglet shopping, les internautes peuvent facilement visualiser les prix et les images des produits. Ils auront également accès aux avis d’autres utilisateurs, à un fiche produit détaillé et aux informations sur le commerçant (adresse, site, etc.).

Les avantages de Google Shopping

Si vous souhaitez mettre en place une stratégie marketing efficace, utilisez Google Shopping. En effet, les campagnes Google Shopping offrent différents avantages :

  • Profiter d’une meilleure visibilité dans les résultats de recherche : les annonces s’affichent au haut de la SERP, ce qui les rend plus visibles pour les internautes ;
  • Affiner le ciblage : grâce à cet outil, vous pouvez cibler des annonces précises selon la requête de recherche Google. Vous pouvez également miser sur un ciblage par rapport à l’emplacement, les centres d’intérêt des internautes ou encore la catégorie de produits ;
  • Optimiser le taux de conversion : si un internaute se rend sur Google Shopping, c’est qu’il est prêt à acheter. Ainsi, vous avez l’assurance d’être repéré par de potentiels clients ;
  • Présenter toutes les informations sur les produits : Google Shopping vous permet de détailler les spécificités de vos produits (caractéristiques, prix, etc.). Il vous encourage également à présenter une brève description de votre magasin ;
  • Augmenter le trafic : être visible sur Google Shopping vous permettra de générer des leads qualifiés.

Pour mettre en avant vos produits et vous démarquer de vos concurrents, misez sur des annonces shopping. Vous pouvez associer : votre compte Google merchant à votre compte Google AdWords. L’offre publicitaire de Google Shopping est donc totalement intégrée dans la plateforme AdWords par le biais du format d’annonce PLA pour Product Listing Ads. Ce dernier vous permettra de définir vos budgets et de gérer au mieux vos enchères. En revanche, Google Merchant est mis en place pour créer un flux de produits. Google détaille parfaitement les démarche pour créer un compte.

Lorsqu’un internaute fait ses achats sur la plateforme, il clique sur le produit et passe une commande. En plus du prix de l’article, Google perçoit en premier les taxes de vente et les frais d’expédition. Une fois que la commande est transférée sur votre base donnée via Merchant Center, Google passe au paiement de la transaction. Il ne vous reste plus qu’à expédier le colis à votre client.

Combien coûte une campagne Google Shopping ?

Le coût d’une campagne Google Shopping dépend de plusieurs facteurs, notamment la concurrence pour les mots-clés sélectionnés, la saisonnalité, la qualité et la pertinence de l’annonce, et le montant de l’enchère défini par l’annonceur. En général, les annonceurs peuvent s’attendre à payer entre 0,1 et 5 euros par clic pour des mots-clés très compétitifs. Les annonceurs peuvent également utiliser des enchères automatisées pour ajuster leur offre en temps réel en fonction de leur budget et de leurs objectifs de coût par clic.

Il est important de noter que le coût peut varier considérablement en fonction de la niche de produit et du marché. En tant qu’agence SEA, on vous recommande de commencer avec un budget qui représente 3 fois votre coût par acquisition pour obtenir suffisamment de données dans vos campagnes.

Google Tag Manager

Google tag manager définition conseil optimisation

Pour évaluer l’impact de votre stratégie webmarketing, vous devez récolter des données complexes et en grande quantité. Si l’on se fie aux enquêtes classiques, cela peut prendre énormément de temps, ne serait-ce que la collecte des informations, le traitement des données et l’interprétation des résultats. Grâce à Google Tap Manager, ce genre d’opération peut se faire en quelques clics. D’ailleurs, ce système de gestion a révolutionné le monde du marketing digital. De quoi s’agit-il ? Comment l’utiliser à bon escient ?

Google Tag Manager, c’est quoi ?

Google Tag Manager ou GTM est un système de gestion de balises mis en place par le moteur de recherche. Cet outil permet de récolter une quantité importante de données concernant les internautes qui visitent un site web. Issues de plusieurs sources, ces informations sont essentielles pour connaître une audience, de cerner son comportement et surtout de suivre son parcours d’achat au détail près. Grâce à l’utilisation des balises de suivi, vous pouvez identifier le type de contenu ou de lien le plus prisé par les visiteurs de votre site. Pour tirer profit de cet outil numérique, il faudra créer un compte (autre que le compte Google) et effectuer toutes les configurations requises.

Pour aller plus loin : Comment améliorer son SEO avec Google Tag Manager ?

Comment fonctionne Google Tag Manager ?

Google Tag Manager (GTM) est un outil en ligne de gestion de tags qui vous aide à implémenter, gérer et suivre les tags sur votre site web ou application mobile. Il vous permet d’ajouter des scripts à votre site sans accéder au code source, ce qui peut être pratique pour les entreprises qui ne disposent pas de ressources développeur internes.

Voici les composants clés de Google Tag Manager :

Les Balises

Ce sont des scripts qui collectent des informations sur les interactions des utilisateurs avec votre site web. Par exemple, une balise Google Analytics peut suivre les pages visitées par les utilisateurs sur votre site. Vous pouvez configurer plusieurs balises dans GTM pour suivre différents types d’interactions et d’événements.

Les Déclencheurs

Ce sont des conditions qui déterminent quand une balise doit être exécutée. Par exemple, vous pouvez définir un déclencheur pour exécuter une balise Google Analytics lorsqu’un utilisateur atteint la page de confirmation de commande sur votre site. Les déclencheurs peuvent être basés sur des événements tels que le chargement de la page, le clic sur un bouton, etc.

Les Variables

Ce sont des données qui peuvent être collectées et utilisées par les balises et les déclencheurs. Par exemple, vous pouvez utiliser des variables pour suivre le nom de la page actuellement visitée, le nom de l’utilisateur connecté, etc. GTM fournit également une liste de variables prédéfinies que vous pouvez utiliser, mais vous pouvez également en créer de nouvelles pour répondre à vos besoins spécifiques.

En utilisant ces composants ensemble, vous pouvez définir les conditions sous lesquelles vos balises sont exécutées et suivre les informations qui sont importantes pour votre entreprise.

L’utilité de Google Tag Manager

Dans un premier temps, il est important de comprendre l’intérêt des tags ou des balises de suivi. Un tag est un extrait du code source que l’on insère dans une page web. Il permet de collecter des données afin de les transférer à un outil spécifique. Par exemple, si vous souhaitez collecter des données via Google analytics, Google Ads ou même Facebook, vous devez mettre en place les configurations de balises correspondant aux pages ciblées.

Google tag Manager permet de récolter différents types de données sur l’expérience utilisateur, notamment :

  • Le nombre de vues d’un contenu sur une page de votre site. Il peut s’agir d’un texte, d’une vidéo, d’une fiche-produit ou autre ;
  • Le nombre de clics sur une annonce publicitaire, un lien interne ou externe, un CTA, un bouton (réserver, contacter, ajouter au panier, demander un devis ou autre) ;
  • Le nombre de visiteurs inscrits à une newsletter ;
  • Les produits ou services les plus vendus
  • Le nombre de téléchargement d’une application mobile ou autre type de contenu ;
  • Le nombre de paniers abandonnés, etc.

Ainsi, ce système de gestion de balises permettra d’obtenir les statistiques dont vous aurez besoin, sans procéder à un codage manuel de chaque balise html.

Les avantages de Google Tag Manager

Google Tap Manager propose de nombreuses fonctionnalités et extensions (comme Tag Assistant) qui vous permettront d’obtenir plus de précision dans les résultats. Grâce à cet outil, vous n’aurez plus besoin de mettre à jour votre code source. Vous pourrez gérer vos balises google et balises tierces depuis une même interface et en toute simplicité.

Vous pouvez enlever ou ajouter des tags comme vous le souhaitez. Vous n’aurez plus à solliciter l’aide d’un développeur web pour ce genre d’opérations. Le GTM a également été pensé pour réduire les risques d’erreur. De plus, il s’agit d’un outil totalement gratuit.

Que sont les datalayer ?

Le dataLayer est un objet JavaScript qui est utilisé pour stocker des informations sur les interactions de l’utilisateur avec votre site web. Il peut être utilisé pour transporter des données entre le site web et Google Tag Manager.

Lorsqu’un événement se produit sur votre site, vous pouvez ajouter des informations à l’objet dataLayer en temps réel. Par exemple, lorsqu’un utilisateur ajoute un produit au panier, vous pouvez ajouter des informations sur le produit, le prix, etc. à l’objet dataLayer. Ces informations peuvent ensuite être utilisées par les déclencheurs de GTM pour déclencher des balises en conséquence.

L’utilisation d’un dataLayer peut aider à améliorer la qualité et la précision des données collectées par vos tags. Par exemple, vous pouvez utiliser des données du dataLayer pour vous assurer que les informations sur les produits ajoutés au panier sont correctes et à jour.

En utilisant le dataLayer, vous pouvez également centraliser les données sur votre site web et les utiliser dans plusieurs scripts et outils différents.

Google BERT

Google BERT impact référencement naturel

BERT signifie bidirectional encoder representations from transformers. Lancé en 2018, il connaît son plus grand succès vers le mois d’octobre 2019.

BERT figure parmi les algorithmes Google les plus célèbres, de par son intelligence artificielle. En effet, il repose sur le traitement du langage naturel (NLP) et les réseaux neuronaux. Le NLP est un sous domaine du Machine learning, offrant à des programmes informatiques la faculté de traiter le langage humain. Grâce au modèle BERT, Google peut parfaitement comprendre le contexte ainsi que le sens et la relation des mots.

Google BERT et le SEO

Ce nouvel algorithme permet au moteur de recherche Google de mieux assimiler les requêtes de recherche des internautes. Grâce à un traitement automatique, Google peut comprendre les prépositions et les phrases complexes. Il fournit des résultats plus précis, puisque BERT veille à ce qu’il comprenne les mots clés de longue traîne. Bert permet de créer un assistant virtuel permettant de proposer automatiquement des résultats de recherches pertinents.

BERT met en lumière certains contenus à travers des mises en page différentes des résultats de recherches ordinaires. On parle également de featured snippets. Il n’a pas d’impact direct sur les performances SEO d’un site (leads, trafic, Pagerank, etc.). Par ailleurs, il améliore la pertinence des résultats, ce qui optimise l’expérience utilisateur.

Comment utiliser Google BERT ?

Google exige des contenus de qualité de la part des propriétaires de sites afin de proposer les meilleurs résultats aux requêtes des internautes. Apportez des réponses claires et précises à une problématique spécifique.  Pour cela, créer un contenu utile, avec des tournures de phrases naturelles. Votre webmaster doit également veiller à ce que votre contenu soit compatible aux nouvelles pratiques de recherche vocale. Avant d’utiliser la mise à jour BERT, il est important de procéder à la tokenisation des mots et d’ajouter un marqueur à chaque phrase. Par la suite, vous pouvez choisir votre modèle BERT.

Retrouvez quels sont les algorithmes Google actifs et ceux obsolètes ?

Glissement sémantique en SEO

glissement sémantique en référencement naturel

Toute stratégie de référencement passe obligatoirement par la rédaction de contenu de qualité. Celle-ci doit respecter différents paramètres, notamment l’insertion des bons mots-clés, l’utilisation d’un champ sémantique spécifique, etc. La notion de glissement est également une clé principale pour que le contenu d’un site internet apparaisse facilement dans les résultats des moteurs de recherche Google. Voici tout ce qu’il faut savoir à ce sujet.

Définition du glissement sémantique

Le glissement sémantique consiste à utiliser un mot clé principal ainsi que l’univers sémantique correspondant pour faire passer un message. Il s’agit d’une partie intégrante de toute stratégie SEO. Toutefois, la mise en place d’un glissement sémantique requiert un savoir-faire particulier.

Les objectifs du glissement sémantique

Toucher le cœur des lecteurs

Le glissement sémantique est également défini comme une technique de langage permettant d’optimiser le contenu de vos pages web. Il permet de toucher l’aspect émotionnel du public cible. Il consiste à substituer une expression par une autre, tout en conservant le sens du texte. Par exemple, au lieu d’utiliser les termes « répression policière », on peut utiliser une expression plus douce comme « pédagogie préventive ».

Proposer du contenu intéressant et de qualité

Le glissement sémantique vise également à susciter l’intérêt du lecteur. On parle également d’intention de recherche. Par exemple pour un texte sur la randonnée, au lieu d’écrire « J’aime la randonnée », on écrira « amoureux de la randonnée ». Toutefois, veillez à ce que les métaphores soient claires et faciles à comprendre.

Le glissement sémantique et le netlinking

La mise en place du glissement sémantique doit se faire au sein d’un même contenu. Celui-ci doit également contenir des liens internes et externes. En effet, un lien externe ou interne fait les liens entre les pages de votre site internet. Lorsque vous insérez un lien externe ou interne dans votre page, vous devez veiller à ce qu’il y ait une logique sémantique. Cela vous permettra de générer un juice link de qualité. De plus, Google a la capacité d’identifier si un lien sera utile aux utilisateurs. Pour ce faire, il analyse les mots-clés qui l’entourent. Le fait de contextualiser les liens permet ainsi de relier la page cible et la thématique.

Créer un cocon sémantique à partir du glissement sémantique

Le concept de cocon sémantique a été introduit par Laurent Bourrelly. Il consiste à créer un contenu riche autour d’une sélection de mots-clés. Cela permet surtout d’optimiser le positionnement du mot-clé principal. Créer un cocon sémantique en exploitant toutes les facettes d’un glissement sémantique vous aidera à varier votre contenu. Les internautes peuvent vite se lasser des contenus monotones, répétitifs et non pertinents. La réalisation d’un cocon sémantique vous permet de développer un sujet sur tous les angles, et ce, sur l’ensemble des pages.

Les outils pour la pratique du glissement sémantique

Pour choisir les mots-clés, servez-vous d’outils comme Google Adwords, Keyword Planner ou SEMrush. Les mots-clés sélectionnés doivent être insérés naturellement dans votre contenu. Les outils tels que YourTextGuru, metamots ou autres sont également parfaits pour créer un cocon sémantique.

Google Caffeine

Google Caffeine définition

Google caffeine est une mise à jour du système d’indexation et d’exploration du moteur de recherche. Il a été développé en 2009 et lancé en juin 2010 afin de s’adapter à l’évolution perpétuelle de la toile. En effet, des centaines de milliers de sites webs sont créés chaque jour, sans compter la diversité des contenus qui y sont proposés. En ce sens, la plateforme requiert un système d’exploration beaucoup plus puissant et plus intuitif pour optimiser l’expérience utilisateur.

A travers le projet Caffeine, les ingénieurs de Google proposent une solution innovante et complète pour :

  • Optimiser le travail des robots d’exploration ;
  • Etendre les capacités des crawlers à indexer les images les vidéos et autres contenus multimédia ;
  • Maintenir le moteur de recherche à jour et optimiser l’identification des nouvelles pages en temps réel;
  • Améliorer la vitesse d’affichage des pages de résultats de recherche;
  • Proposer des résultats plus pertinents et mieux adaptés aux requêtes des internautes ;

Comparé à l’ancien index de Google, le modèle Caffeine offre un procédé d’indexation plus élaboré et plus précis. Grâce à cette mise à jour, chaque page est traitée de manière individuelle. Cela permet aux Google bots d’intégrer de nouveaux éléments sans utiliser de couches. Le traitement des informations est moins long. Il fait parti des changements majeurs des principaux algorithmes de Google.

Quels sont les impacts du projet Caffeine sur le SEO ?

La mise à jour Caffeine n’a pas d’impact direct sur le système de classement des pages web dans les SERP. Toutefois, elle a permis de décupler les capacités des robots d’indexation à repérer les nouveaux contenus, identifier les contenus les plus pertinents face à une requête, etc. En ce sens, les référenceurs doivent veiller à ce que leur stratégie SEO réponde aux nouvelles exigences : créer régulièrement des contenus de qualité, dynamiser la présence sur les réseaux sociaux, renforcer la veille concurrentielle, etc…

Google analytics

Google analytics fonctionnalité et définition

Google Analytics est un outil statistique gratuit développé par Google en 2005. En ce sens, il permet d’analyser un grand nombre de données liées aux activités sur votre site internet. Facile à utiliser et à comprendre, il est aujourd’hui exploité par plus de 85 % des propriétaires de site sur le plan international.

Qu’est-ce que Google Analytics ?

Google Analytics est un logiciel accessible uniquement par le web ou en mode SAAS. Il a été spécialement développé pour récolter, contrôler et analyser les informations statistiques sur l’activité d’un site. Entre autres, il permet d’obtenir de nombreux indicateurs essentiels à l’optimisation de votre stratégie SEO. Utiliser Google analytics vous permettra de récolter toutes les données essentielles sur vos clients : leur profil, leur provenance, leur comportement, etc. Vous pourrez même obtenir le nombre de visiteurs de votre vos pages web.

Cet outil est accessible à tous les sites dotés d’un trafic mensuel inférieur à 5 millions de pages vues. Il s’agit d’une sorte de tableau de bord qui vous permet d’évaluer les performances de votre site web. Il est essentiel pour connaître au mieux votre audience et mettre en place une stratégie webmarketing efficace.

A quoi Google Analytics sert-il ?

La création d’un site web a pour but de développer votre activité : attirer de potentiels prospects, fidéliser votre clientèle, répondre aux nouveaux besoins des consommateurs, élargir votre réseau de partenaires, etc.  Un site peut avoir différents objectifs spécifiques : formulaires remplis, visites en magasin, achats ou réservations sur site, contacts téléphoniques, etc. Créer un compte google analytics vous permettra d’être beaucoup plus précis dans vos rapports, grâce aux indicateurs de performances-clés (KPI).

Google Analytics vous permet d’accéder à différentes fonctionnalités :

  • Mesurer le nombre de visites par visiteur et le nombre total de visites ;
  • Evaluer le comportement des visiteurs sur votre site : type de contenu consulté, chemin emprunté (Fil d’Ariane), temps passé sur votre site, taux de rebond, etc. ;
  • Identifier les sources de trafic, que ce soit les réseaux sociaux, les publicités en ligne, les stratégies SEO ou autres ;
  • Comprendre les fluctuations de votre blog : les pages les plus vues, évolution du blog sur une période définie, évaluation du succès d’un article spécifique, etc.
  • Connaître au mieux l’audience de votre site : localisation et origine géographique, navigateur et appareil utilisés, etc. 

Cet outil peut vous fournir des résultats sous forme de pourcentage ou de courbe, selon les données demandées. Il vous aidera à améliorer l’expérience utilisateur.

Comment Google universal Analytics fonctionne-t-il ?

La première étape consiste à créer un compte et d’inscrire votre site sur le logiciel. Par la suite, vous devez installer un code de suivi unique, généralement implémenté à l’aide de JavaScript. Ce code envoie des données telles que :

  • les pages visitées,
  • la durée de la session,
  • les sources de trafic,
  • les événements déclenchés par l’utilisateur, à Google Analytics.

Les données sont ensuite collectées et analysées pour fournir des informations précieuses sur les comportements des utilisateurs, les performances du site web et la source de trafic. Les utilisateurs peuvent accéder à ces données à l’aide d’un tableau de bord en ligne, où ils peuvent créer des rapports, des tableaux de bord et des tableaux croisés dynamiques pour mieux comprendre les données et prendre des décisions informées sur la façon de maximiser les performances du site.

Besoin d'aide pour configurer et optimiser vos tableaux de bord ?

Contactez un consultant SEO
OSCAR Référencement - points

Quelle est la différence entre Google Analytics Universal et Google Analytics 4 ?

Google Analytics Universal est l’ancienne version de Google Analytics qui a été utilisée pendant plusieurs années. Google Analytics 4 est la dernière version de Google Analytics qui est plus avancée et offre plus de fonctionnalités, telles que l’analyse en temps réel, la personnalisation de l’analyse, la reconnaissance de la clientèle, et une intégration plus étroite avec d’autres produits Google. En termes simples, Google Analytics 4 offre une analyse plus approfondie et plus personnalisable des données de suivi que Google Analytics Universal (arrêt prévu juillet 2023).

Pour tirer profit de cet outil, sollicitez l’aide d’un expert en référencement. Celui-ci pourra identifier les blocages rencontrés par votre site et vous proposera des solutions adaptées.

Google search console

Google search console fonctionnalités, définition

Les moteurs de recherche encouragent les propriétaires de site internet à mettre en place une stratégie SEO efficace pour apparaître dans les SERP. Pour cela, ils mettent à disposition des webmasters différents logiciels afin de se conformer au mieux aux bonnes pratiques. Parmi les outils Google les plus prisés, on retrouve la Search Console, autrefois appelée Google webmaster tools. De quoi s’agit-il ? Comment l’exploiter au mieux pour votre stratégie de référencement ? Voici toutes les informations pour mieux comprendre cet outil.

Définition de Google Search Console

Anciennement connu sous l’appellation Webmaster Tool, la Search Console est un outil permettant d’optimiser les pages de votre site. Elle a été spécialement conçue pour faciliter le contrôle qualité du référencement et la santé globale de votre site internet. En ce sens, elle intervient sur différents points :

  • Vérifier la fréquence d’indexation et l’exploration du site par les crawlers (Google Bot) ;
  • Suivre l’évolution du trafic de recherche ;
  • Analyser les performances(nombre de visites, de requêtes des mots clés…)
  • Contrôler les données relatives aux temps de chargement du site et à sa compatibilité mobile;
  • Suivre l’expérience utilisateur ;
  • Gérer le netlinking (liens internes, liens externes, textes d’ancrage, etc.) ;
  • Gérer le sitemap
  • Détecter les actions manuelles de Google envers le site.

En d’autres termes, la GSC est un ensemble de fonctionnalités techniques visant à optimiser la visibilité d’un site sur les pages de résultats de recherche Google. Elle aide également les propriétaires du site à produire un fichier robots.txt et leur suggère toutes les améliorations HTML nécessaires.

Pour aller plus loin, vous pouvez lier Google Search Console à votre compte google analytics. Cela vous permettra de combiner les données des deux outils pour optimiser vos analyses.

Quels sont les outils d’analyses disponibles sur Google Search Console ?

Posséder un compte google, c’est accéder à différents outils essentiels pour optimiser la présence d’un site sur le moteur de recherche.

  • Le rapport de performance : cet outil vous permettra d’obtenir le nombre total de clics et d’impressions. Vous aurez également accès au taux de clics ainsi qu’à la position moyenne de vos pages ;
  • Le rapport de couverture : il vous propose une analyse des URL n’ayant pas pu être indexées ou celles qui ont été bloquées ;
  • L’inspection d’URL Google : cet outil vous permet d’obtenir un rapport détaillé sur les performances d’une URL (ergonomie mobile, erreurs AMP, données structurées, statut d’indexation, etc.) ;
  • Le netlinking ;
  • L’ergonomie mobile du site : vous y retrouverez toutes les améliorations nécessaires pour optimiser la version mobile de votre site : polices d’écriture, temps de chargement, plug-in, etc. ;
  • Les signaux web essentiels : cette interface propose un rapport mobile et un rapport ordinateur pour vous permettre d’analyser les performances de vos URL. Cette étude est basée sur un système de scorification qui repose sur les critères des Core Web Vitals.

La Search Console permet également aux webmasters d’entrer en contact avec Google et vice versa. Elle permet d’échanger des informations comme la présence d’anomalies, les sanctions infligées par Google, etc. En utilisant la Search Console de manière efficace, les propriétaires de sites peuvent améliorer la visibilité de leur site sur Google et optimiser les performances pour les utilisateurs.